English | Français
4, rue Déodat de Séverac | 75017 Paris, France | 01 42 27 50 86

Cours Biblique

Sujets Bibliques de Base

Leçon n°4 : Du péché au salut

Nous avons tous péchés (Rm 3.23) et méritons la mort (Rm 6.23). « . . .mais le don gratuit de Dieu, c'est la vie éternelle en Christ-Jésus notre Seigneur. ». Il est vrai que Dieu est plein de grâce, jusqu'à offrir le salut à tous les personnes, dans toutes les nations. « La grâce de Dieu, source de salut pour tous les hommes, a été manifestée. » (Tt2.11). Dieu nous montre la profondeur de Son amour en nous donnant l'opportunité d'être sauvé depuis que nous nous sommes rebellés et devenus pécheurs. « Mais en ceci, Dieu prouve son amour envers nous : lorsque nous étions encore pécheurs, Christ est mort pour nous. » (Rm 5.8). Comment est-ce que Dieu nous sauve du péché ?Il laissa Jésus payé pour nos fautes. Puisque nous sommes tous coupable d'avoir péché, nous ne pouvons pas mourir les uns pour les autres. Seul une personne sans péché pourrait recevoir le châtiment à notre place. « Lui qui n'a pas commis de péché, et dans la bouche duquel il ne s'est pas trouvé de fraude; » (1 Pi 2.22). C'est pourquoi, Il était qualifié pour prendre notre place.

Le prix que Dieu a exigé pour nous sauver était le sang d'un sacrifié innocent. « Selon la loi, presque tout est purifié avec du sang; et sans effusion de sang, il n'y a pas de pardon. ». Bien qu'Il n'aie commis aucun péché, Jésus a été cloué sur la croix par des hommes mauvais et pécheur. Il endura une souffrance physique intense pendant plusieurs heures. Après qu'Il mourut, un soldat Lui perça le côté avec sa lance; du sang et de l'eau en sortit (Jn 19.34). Ce sang a été offert pour nos péchés (He 9.12). Par ce sang, Jésus nous lave de nos péchés (Ap 1.5). Il n'y a rien d'autre qui puisse nous purifié de nos péchés si ce n'est le sang de Jésus.

Si nos péchés ne sont pas lavés par le sang de jésus, nous serons punis de séparation d'avec Dieu (et de Sa grande bonté) pour toujours (2 Th 1.9). Jésus a été séparé du Père sur la croix quand Il a goûté à la séparation spirituelle pour tous les hommes (He 2.9). La douleur de cette séparation fut si terrible qu'Il poussa un cri : « Mon Dieu, mon Dieu pourquoi m'as-tu abandonné » (Mat 27.46). Quelle meilleure preuve d'amour Jésus pouvait-il montrer si ce n'est d'être punis pour nos péchés et de verser son sang pour nous en laver ? Une question demeure : comment peut-on effacer le péché et recevoir la vie éternelle ?

La part de l'homme dans le salut

Bien que la grâce de Dieu soit disponible pour tous, l'homme doit apporter la réponse adéquate autrement tous les hommes seraient sauvés quoi qu'ils aient fait et peu importe leur comportement. Jésus est mort pour les péchés de tous, pour les péchés de tous les individus du monde entier (1 Jn 2.2), mais tous les hommes ne seront pas sauvés car beaucoup n'accepteront pas les conditions de l'acceptation du don de Dieu. Pour pouvoir recevoir le salut, nous devons nous conformer aux exigences de Dieu qui sont détaillées ci-dessous. Tout d'abord, nous devons croire que Dieu existe.

Hébreux 11.6
6 Or, sans la foi, il est impossible de Lui plaire; celui qui s'approche de Dieu doit croire qu'Il existe et qu'Il récompense ceux qui le cherche.

Nous devons également croire que Jésus est son Fils qu'Il a envoyé pour nous sauvés de nos péchés : « C'est pourquoi je vous ai dit que vous mourrez dans vos péchés; car si vous ne croyez pas que Moi je suis, vous mourrez dans vos péchés. » (Jn 8.24).

La seconde étape est la repentance de nos péchés. Jésus a été clair, nous périrons tous à cause de nos fautes, à moins que nous nous repentions (Lc 13.3). Que veut dire se repentir ? Pour commencer, nous devons comprendre ce qu'est le péché; nous devons reconnaître ce que fait le péché : il nous sépare de Dieu et nous condamne au châtiment éternel. Le péché a causé la crucifixion de l'innocent Jésus, Il a versé son sang pour nos péchés.

En méditant sur ces vérités, nous devrions ressentir de la tristesse pour ce que nous avons fait. Ce sentiment de tristesse n'est pas la repentance mais il peut nous y mener : « En effet, la tristesse selon Dieu produit une repentance (qui mène) au salut et que l'on ne regrette pas, tandis que la tristesse du monde produit la mort. » (2 Cor 7.10). ? La véritable tristesse vis à vis de nos péchés nous amènera à changer notre façon de pensée ainsi que nos actions. Jean-Baptiste, qui a préparé le chemin de Jésus exhorta le peuple à porter du fruit digne de la repentance (Mat 3.6). En d'autres termes, un changement doit s'opérer dans notre façon de vivre.

Actes 17.30-31
30 Dieu, sans tenir compte des temps d'ignorance, annonce maintenant à tous les hommes, en tous lieux, qu'ils aient à se repentir, 31 parce qu'il a fixé un jour où il va juger le monde selon la justice, par un homme qu'il a désigné, et il en a donné à tous (une preuve digne de) foi en le ressuscitant d'entre les morts.

Tite 2.11-12
11 La grâce de Dieu, source de salut pour tous les hommes, a été manifestée. 12 Elle nous enseigne à renoncer à l'impiété, aux désirs de ce monde, et à vivre dans le siècle présent d'une manière sensée, juste et pieuse.

Si nous sommes prêt a changer notre manière de vivre (faire la volonté de Dieu plutôt que la notre), alors nous devrions être prêt à confesser devant les hommes que Jésus est le fils de Dieu (Mat ). La foi et la confession de Jésus en tant que fils de Dieu sont combinés dans le passage suivant :

Romains 10.9-10
9 Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé. 10 Car en croyant du cœur on parvient à la justice, et en confessant de la bouche on parvient au salut...

La dernière étape pour être lavé de ses péchés consiste a être baptisé pour le pardon. La foi et le baptême sont associés en Marc 16.16 où Jésus dit : « Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé, mais celui qui ne croira pas sera condamné. » Notez que le salut survient après que la personne est cru et ait été baptisé. Il ne s'agit pas de faire un choix entre l'un ou l'autre, les deux sont nécessaires pour obtenir le pardon des péchés. Le livre des Actes du Nouveau Testament contient de nombreux exemples de personnes sauvées de leurs péchés tandis que l'évangile se répandait dans le monde entier. Le tout premier message de l'évangile a été prêché au jour de la Pentecôte, après que Jésus s'en est allé au ciel (Ac 1.9-11) et après que le Saint-Esprit soit descendu sur les apôtres (Ac 2.1-4). La prédication de Pierre convainc de nombreuses personnes d'avoir crucifié Jésus (le Fils de Dieu), et elles voulurent savoir ce qu'elles avaient besoin de faire pour être pardonnées (Ac 2.36-37).

Actes 2.38,41
38 Pierre leur dit : Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ, pour le pardon de vos péchés ; et vous recevrez le don du Saint-Esprit. . 41 Ceux qui acceptèrent sa parole furent baptisés ; et en ce jour-là, furent ajoutées environ trois mille âmes.

Ces gens ont été convaincu par le biais de la prédication de Pierre que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu. Dès lors qu'ils crurent à cet évènement, ils voulurent savoir quoi faire. Pierre leur dit de se repentir et de se faire baptiser pour le pardon de leur péchés. De la même façon qu'aujourd'hui quiconque désire être pardonné de ses péchés doit se repentir et être baptisé. Ce n'est pas l'eau qui nous purifie. Jésus nous lave de nos péchés au travers de son propre sang (Ap 1.5) lorsque nous sommes baptisés (Ac 16). Pourquoi alors attend-il donc cela de notre part avant de le faire ? La leçon 5 nous montrera la réponse à cette question plus en détail, mais un bon cœur et une bonne conscience cherchera à obéir à Dieu.

1 Pierre 3.21
21 C'était une figure du baptême qui vous sauve, à présent, et par lequel on ne se débarrasse pas de la souillure de la chair, mais qui est la demande (adressée) à Dieu d'une bonne conscience, par la résurrection de Jésus-Christ.


Copyright 2012 - Église du Christ - Déodat - Paris, France & PM International Web Design