English | Français
4, rue Déodat de Séverac | 75017 Paris, France | 01 42 27 50 86

Cours Biblique

Sujets Bibliques de Base

Leçon n°5 : Le Salut

Bien qu'aucun d'entre nous mérite le salut, Dieu désire que nous soyons tous sauvés (2 P 3.9). Aucun d'entre nous ne pourrait accomplir suffisamment de bonnes œuvres pour gagner le salut, mais afin que nos péchés soient pardonnés, nous devons satisfaire les conditions que Dieu a mis en place. Cela comprend la foi en Lui, la repentance de nos péchés, la confession selon laquelle Jésus est le Fils de Dieu, et l'ensevelissement avec Christ dans le baptême. à cet instant, le sang de Jésus nous lave de nos péchés. La plupart des groupes religieux s'accorderont avec ces conditions à l'exception du baptême. Cette leçon démontrera que le baptême est essentiel.

à présent, il est clair que le salut est un parcours qui commence par l'écoute de la parole de Dieu qui produit la foi. Mais à quel moment précis une personne est lavée de ses péchés ? Certains enseignent qu'une personne est sauvée à partir du moment où elle croit, d'autre pensent que le salut est accordé au moment de la repentance ou de la confession de la divinité de Jésus. Cependant, ce n'est pas ce que les gens (même bons et sincères) disent qui a de l'importance mais ce que la Bible enseigne..

Comme nous l'avons vu lors de la leçon n°4, Pierre exhorta le peuple à être baptisé pour le pardon des péchés. C'est dans l'acte du baptême que le cheminement vers le salut abouti. Considérons l'homme appelé Saül, qui persécuta l'église (et qui devint plus tard l'apôtre Paul). Après avoir persécuté les chrétiens de Jérusalem, il prit la route pour Damas afin de réserver le même sort aux chrétiens de là-bas. Soudain, il fut frappé d'aveuglement en chemin, et Jésus lui parla du haut des cieux. Paul sut maintenant qu'il était persécuté par le Fils de Dieu (Ac 9.4-6). A-t-il été sauvé ?

Saül fut tellement repentant qu'il n'a ni mangé ni bu pendant trois jours (Ac 9.9). Il passa son temps continuellement dans la prière (Ac 9.11). Quelconque de ses actions l'ont-ils sauvé de ses péchés ? Non. Il portait toujours le poids de ses péchés lorsqu'Ananias parvint à sa rencontre. Si quelqu'un pouvait être sauvé par le jeûne, la prière, avec un cœur brisé à cause de ces actes, Saül aurait pu être l'un d'entre eux.

Mais Ananias lui parla ainsi : « Et maintenant, pourquoi tardes-tu ? Lève-toi, sois baptisé et lavé de tes péchés, en invoquant son nom » (Ac 22.16).

Les péchés de Saül pouvait être lavés seulement lorsqu'il avait été baptisé, terminant ainsi la route vers le salut. Jésus compare ce processus à une naissance. Lorsqu'un bébé est conçu dans le ventre de sa mère, l'enfant a besoin de temps pour grandir, pour se développer, et être capable de survivre une fois né. Après sa naissance, on lui enseigne les choses importantes de la vie.

Lorsque la Parole de Dieu (comparée à une « graine » en Lc 8.11) est plantée dans le cœur de l'homme, il lui faut du temps pour la comprendre et décider de lui obéir. Lorsqu'une personne est baptisée, elle est née de nouveau (naissance spirituelle). Jésus enseigna ces vérités à un homme appelé Nicodème. Il lui dit : « En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît d'eau et d'Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu » (Jn 3.5).

Le baptême est la dernière étape du processus vers la nouvelle naissance. Le geôlier de Philippes a écouté la Parole de Dieu dans la nuit (Ac 16.25). Lorsqu'il demanda ce qu'il devait faire pour être sauvé, Paul lui répondit :

Actes 16.31-34
31 Or, Ils répondirent : Crois au Seigneur Jésus, et tu seras sauvé, toi et ta famille. 32 Et ils lui annoncèrent la parole du Seigneur, ainsi qu'à tous ceux qui étaient dans sa maison. 33 Il les prit avec lui, à cette heure même de la nuit, lava leurs plaies, et aussitôt il fut baptisé, lui et tous les siens. 34 Il les fit monter dans sa maison, mit la table et se réjouit avec toute sa famille d'avoir cru en Dieu.

Remarquez qu'entendre la Parole de Dieu était si important que le geôlier réveilla sa famille pour qu'ils entendent aussi Paul. Son message devait inclure le baptême, car s'il ne considérait pas le baptême comme essentiel au salut, ils n'auraient pas été baptisé à une heure aussi tardive. Remarquez qu'ils se sont tous réjouis après avoir été baptisés, « ayant cru en Dieu ». Ensuite, nous considérerons l'exemple de l'eunuque éthiopien.

Actes 8.35-36
35 Alors Philippe ouvrit la bouche et, commençant par ce texte, lui annonça la bonne nouvelle de Jésus. 36 Comme ils continuaient leur chemin, ils arrivèrent à un point d'eau. Et l'eunuque dit : Voici de l'eau ; qu'est-ce qui m'empêche d'être baptisé.

Remarquez que si Jésus est prêché correctement, le baptême est enseigné. Il n'y a aucune autre raison pour laquelle quelqu'un souhaiterait se faire baptiser lorsque Jésus est enseigné, si ce n'est que prêcher Christ revient à dire à quelqu'un comment obtenir le pardon de ses péchés, et finalement le baptiser pour le pardon des péchés.

Laissons la Bible expliquer davantage cette idée. Nous savons que ceux qui n'obéissent pas à l'évangile seront perdus (2 Th 1.8). Mais que veut dire « obéir à l'évangile » ? Si l'évangile est la mort de Christ sur la croix pour nos péchés, Son ensevelissement et Sa résurrection (1 Co 15.1-4), comment pouvons-nous obéir à cela ? Nous pouvons obéir à cet enseignement dans sa forme (Rm 6.17-18). Comme le montre l'illustration suivante : nous mourrons à nos péchés, nous sommes ensevelis avec Jésus dans Sa mort par le baptême et nous marchons en « nouveauté de vie » (Rm 6.3-7). L'illustration suivante montre comment une personne obéit à l'évangile au travers du baptême :

De nombreux groupes religieux remplacent l'« immersion » par l'« aspersion », alors qu'un ensevelissement exige que la personne soit complètement recouverte. Considérez la manière par laquelle l'eunuque éthiopien fut baptisé en Ac 8.36-39 :

Actes 8.36-39
36 Comme ils continuaient leur chemin, ils arrivèrent à un point d'eau. Et l'eunuque dit : Voici de l'eau ; qu'est-ce qui m'empêche d'être baptisé ? 37 [Philippe dit : Si tu crois de tout ton cœur, cela est possible. L'eunuque répondit : Je crois que Jésus-Christ est le Fils de Dieu.] 38 Il ordonna d'arrêter le char ; tous deux descendirent dans l'eau, Philippe ainsi que l'eunuque, et il le baptisa. 39 Quand ils furent remontés hors de l'eau, l'Esprit du Seigneur enleva Philippe, et l'eunuque ne le vit plus, alors que, joyeux, il poursuivait son chemin.
Le baptême est donc réservé uniquement pour ceux qui ont cru en Jésus, se sont repentis de leurs péchés et ont confessé le nom de Jésus en tant que Fils de Dieu. C'est par immersion (en étant complètement recouvert d'eau) et pour le pardon des péchés. C'est la dernière étape de la nouvelle naissance. Quiconque n'a pas encore été baptisé pour le pardon des péchés a sérieusement besoin de considérer cette partie du processus du salut.


Copyright 2012 - Église du Christ - Déodat - Paris, France & PM International Web Design